Togo/ Initiative sésame : vers une stratégie de promotion et d’attraction d’investissements dans la filière sésame

Togo/ Initiative sésame : vers une stratégie de promotion et d’attraction d’investissements dans la filière sésame

Atelier de restitution - Initiative sésame

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn
[wp_applaud]

L’agriculture est un levier important de croissance de l’économie togolaise et contribue à environ au tiers du produit intérieur brut, offrant de l’emploi à plus de 60% de la population. Ce qui vient renforcer l’ambition 4 du Gouvernement de la Feuille de route 2020-2025 : « Faire de l’agriculture un véritable moteur de croissance et de création d’emplois ».

L’Initiative Sésame est née de la collaboration entre le Ministère de la Promotion de l’Investissement (MPI) et le Ministère de l’Agriculture, de l’Élevage et du Développement Rural (MAEDR) avec l’appui de la Facilité pour la Réforme du Climat d’Investissement (ICR) afin de développer la filière du sésame dans notre pays.

La première phase de l’étude a permis d’identifier les défis de la filière sésame à savoir :  le manque de structuration des professions de la filière, le déficit de maitrise des techniques de production par les agriculteurs, et le coût élevé des intrants. La deuxième phase de l’étude, dite de guidage de la stratégie, quant à elle, a consisté à la rédaction du diagnostic stratégique, aux entretiens avec divers experts de la filière et à la tenue de deux réunions de restitution à Kara et à Lomé.

La réunion en région a réuni les cadres représentant les institutions, les producteurs et les organisations impliquées dans la filière du sésame. Le 20 Janvier 2023, à la Salle de Conférence du Ministère de la Promotion de l’Investissement, les consultants ont présenté les résultats des entretiens et soumis le diagnostic stratégique pour validation.

Trois grandes lignes d’action pour développer et renforcer la compétitivité de la filière sésame

Il se dégage du diagnostic et des différentes rencontres avec les experts une stratégie qui s’oriente vers une production de matière première bio à court terme et vers une production bio transformée à long terme. Pour atteindre ces objectifs, les consultants ont proposé  trois grandes lignes d’action pour développer et renforcer la compétitivité de la filière à savoir :

i)- l’amélioration de la connexion aux marchés et le renforment des partenariats ;

ii)- le support aux bonnes pratiques (production bio) et,

iii)- le support à la transformation primaire.

La prochaine et dernière phase consistera essentiellement en la rédaction du plan d’action et des réunions de restitution des activités accomplies qui marqueront la fin de l’étude. De ces travaux découleront un document final de mise en œuvre d’une stratégie de promotion de la filière et d’attraction d’investisseurs. 

Tout l’intérêt de cette étude réside notamment dans les retombées directes sur les acteurs de la filière, à savoir l’augmentation des revenus, la garantie des débouchés, la réglementation des prix de ventes permettant d’éviter les fluctuations et la disponibilité des matières premières pour les transformateurs. Cela permettra également d’ajouter de la valeur à l’économie togolaise et d’améliorer la balance commerciale et les termes de l’échange à travers l’exportation de produits transformés et donc une meilleure contribution du secteur agricole au PIB du Togo.

A propos de la facilité ICR : 

La Facilité ICR a été mise en place en 2019 par la GIZ, British Council, Expertise France et SNV (Netherlands Development Organization) afin de soutenir les pays partenaires du groupe des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) et les institutions régionales dans leur processus de dialogue structuré avec le secteur privé afin de créer un environnement commercial et un climat d’investissement plus favorables. Elle contribue à la mise en œuvre du troisième pilier du Plan d’Investissement Extérieur de l’Union Européenne (améliorer le climat d’investissement).

Effectuer une
recherche